Préparation d'un cadre de 500 SR.

Philosophie

Je suis arrivé au limites du cadre de XT, maintenant pour aller plus vite il faut mettre des bracelets en position normale et des commandes reculées. Le cadre de XT avec son réservoir ne me conviennent plus, donc j'opte pour un cadre de SR que je vais légèrement modifier.

Je passe sur le nettoyage des pattes qui ne servent à rien (béquilles etc ...).

La superposition des cadres de SR et XT montre une base commune au niveau du berceau et une différence sur la boucle arrière.
De plus la forte chasse du cadre de SR permet encore d'inciner le cadre vers l'avant

Fabrication de pattes qui recevront les platines de commanddes reculées. En gros le repose pied sera aligné sur le bras oscillant.

La pose de la selle, toujours un grand moment de solitude.
Patrick a dit 95cm de la colonne au cul de selle ... bon bin d'accord.

Ablation des moches bout de cadre.

Petite surprise sympathique, les deux tubes de cadre vont assez loin. Ca va être pratique.

Usinage de deux manchons qui vont recevoir la boucle arrière et la boucle verticale qui servira de butée de selle.


Le repose-pieds vient sur une platine en alu. On peut donc modifier facilement la position du repose-pieds en refabriquant une nouvelle platine.
Le repose pieds est en acier est évidé à l'intérieur pour un poids minimum, de plus en cas de chute il va plier facilement, et donc absorber l'énergie.

Le plan du repose pieds en pdf.


Fabrication d'une butée de direction fiable pour les tés en alu de la XT. Cette butée est soudée sous le renfort de colonne de direction.
La longueur minimum des amortisseurs sera de 330mm. Je pourrai donc pousser la longueur à 360mm par exemple pour diminuer encore la chasse.
Montage à blanc du bras oscillant pour être sur que le pneu ne bute pas dans le cadre en fin de course.

Cintreuse d'établi , du tube de 20x1,25 et surtout du sable. Et ça phosphore dur ...
Soudage de l'ensemble sur les manchons.

Ayé ça ressemble à quelque chose de pas mal. C'est maintenant beaucoup plus simple de positionner une selle dessus.
Encore grand merci à Patrick pour son savoir et son expérience en tubologie
(et pi aussi le temps passer à soudé, à me dire que c'est pas comme ça kifofer, à cintrer et tout et tout ...)
La fixation supérieure de l'amortisseur est morte, comme d'hab.
D'origine , le filetage est 10x125 évidement quand le mécano perd l'écrou borgne, il remet un écrou qui passe par là avec un pas de 150 ...
Coupe à ras de la partie filetée.

Usinage d'un manchon pour en faire un canon de perçage.


Pointage + perçage à 5mm + taraudage M6.
C'est un peu plus propre et efficace comme montage.
La butée de selle.et la patte de fixation du silencieux sont enfin en place ...
La colonne de direction et les orifices d'huile sont bouchés.
Le cadre peut enfin partir à la peinture
De retour après une peinture polyuréthane
Pourquoi ce choix ?
C'est plus solide que la peinture classique
C'est moins épais que l'époxy. Donc au niveau des fixations, il y a moins de risque de desserrage par fluage de la couche de peinture.
Petit montage à blanc comme ça pour voir
Montage à blanc du bras oscillant WhiteBros.

Ajusage de la longueur de tubes de fourche pour une chasse de 26°.
Et oui faut faire plein d'essai.

Après le montage des roues, le cadre à l'air incliné de 2° vers l'avant,
ça resssemble à quelque chose de pas mal, ya rien de choquant.
Avant de raccourcir les tubes pour que ça fasse propre, je vais quand même procéder à des essais sur piste.
De plus il faut faire le montage final du moteur avec son échappement pour voir si tout se passe bien lorsque la fourche est en butée.