E.T. Moteur
Réglages Gardner


Photos Documentation Pièces détachées Retour


Petites procédures de contrôles et de réglages


Niveau de cuve

Le niveau de cuve se mesure par rapport au bas du venturi du carbu.
Un petit tuyau d'essence et on mesure.
Ici 5 mm par rapport au bas de l'alésage du carbu à rapporter aux préconisations constructeur.
Pour les préconisations constructeur, il faut demander au constructeur, à savoir Ron Gardner himself.

L'aiguille


Point de gicleur, juste une aiguille qui coulisse dans un tube.
Le diamètre de l'aiguille est de 1/8" soit 3,175mm.
Les dimensions du tube sont 1/4" x 1/8", donc une épaisseur de 1/16"
Mesure sur différents points du diamètre pour voir l'usure.
Sur cette aiguille on tourne entre 3,155 et 3,165.
Les dimensions du tube sont 1/4" x 1/8", donc une épaisseur de 1/16".
Si l'aiguille est trop usée, faudra se rendre à l'évidence que le tube doit être dans le même état.

Identification de l'aiguille
Cette aiguille est estampée "2"
Le but va être de mesurer le biseau. Pas facile à faire avec un rapporteur de mécanicien.
Il faut utiliser la méthode scolaire et faire deux mesures à une distance connue
(ici 40mm entre les deux repères).

biseau = ArcSin(2,95-2,08)/40 = 1,3°
Ce sera la base de départ.

Première séance d'essai
29 juin 2014 - Triton Track Day

Dans le réglage de la carburation, l'une des difficultés est de bien noter tous les changements de paramètres et les observations qui en découlent.

Pour le démarrage, j'incline la moto avec l'espoir de noyer les carbus. Les cuves étant sur le coté, ça devrait marcher.
Toute la journée la moto démarre sur une vingtaine de mètres ... pas normal.
Après réflexion le soir venu, je pense qu'il faudrait que j'ouvre les gaz lorsque j'incline la moto pour laisser passer l'essence par l'aiguille.
A essayer lors de la prochaine session d'essai.

L'aiguille est au trou n°2 et le gicleur réglé au plus pauvre (vissé à fond).
Le niveau de cuve est réglé à 5mm sous le bas de l'alésage

Premier run :
Résultat : fonctionne très bien jusqu'à 3500 t/mn, plus rien au delà
Les bougies sont fort foncées.

Deuxième run :
Parti chercher la caisse à outils spécial Gardner oubliée à la maison.
Pour le troisième run je descends les aiguilles d'un trou, donc au plus pauvre.
Les gicleurs sont desserrés de 4 tours

Troisième run :
ça cause maintenant de 3.000 à 4.500 t/mn

Quatrième run : J'ai oublié de remonter le réservoir .... pffff ....

Cinquième run : ... utilisable de 3.500 à 5.500 t/mn
Les gicleurs sont remontés quasiment à fond.
Les bougies sont toujours foncées.

C'est manifestement trop riche, je dirais que le biseau de l'aiguille est trop prononcé.
Suite au premier run, j'ai pu constaté que la moto n'a jamais eu autant de reprise en bas.
Je vais donc garder le réglage à bas régime comme référence.

Atelier - séance de mesure

L'aiguille est au trou n°2 comme lors de l'essai du premier run qui donnait toute satisfaction à bas régime.
J'ai ensuite tracé la position du gicleur à boisseau fermé, à mi ouverture et pleine ouverture.
A noter que les trous de réglages sont espacés de 1/4".
A la conclusion de cette première séance d'essai et de mesure, l'aiguille est globalement trop riche.
Si je descends le niveau de cuve à 6mm comme préconisé par Ron Gardner, ça appauvrira dans le bon sens.
Je vais caler les cuves avec une rondelle.
Comme on est très loin des bons réglages, je vais aussi fabriquer un jeu d'aiguilles avec un biseau plus faible pour les prochains essais.
La côte de l'aiguille boisseau fermé est 3,05 et de 2,40 boisseau ouvert.
Le carbu ayant une course de 1"1/8 (soit 28,575mm), ça donne bien un angle de 1,3°.
Mon système de mesure sera donc la côte à pleine ouverture.
La côte en début d'ouverture sera de 3,05 par défaut.

Atelier - Fabrication

Pour régler une carburation il faut des pièces d'avance.
La seule pièces variable sur ce carburateur est l'aiguille ....
Je vais fabriquer une petite série d'aiguille avec les valeurs ave cun peu toutes les tailles de biseaux.
On trouve facilement de la tige en laiton en 1/8".
Attention il y a une tolérance de 3% sur le diamètre.
Certaine tiges font bien 1/8" soit 3,175 mais d'autres vont jusqu'à 3,195 pour les plus grosses.
Il faudra roder ces dernières jusqu'à la bonne côte.
Le premier proto d'aiguille, moins compliqué à faire que prévu.
Le trou fixation de l'aiguille se fait à l'aide d'un canon de perçage fait maison.
Le biseau se fera à la main sur du papier carrosserie.
L'essai de faisabilité est concluant.
Essais de marquage sur le plat, ça ne va pas, le diamètre extérieur se déforme.
Le marquage sera finalement fait au-dessus du trou de fixation.
A gauche les tiges rodées à la bonne côte et percées.
Au milieu les aiguilles d'origine.
A droite les protos.
Les marquages représentent les prise de côtes.
Marquage de chaque aiguilles.
Ayé .... YAPUKA ....
Les 275 sont sur la moto.
On verra à la première session de la rentrée ce que ça donne.

Atelier - Remontage

Remontage à blanc.
Les boisseaux doivent parfaitement coulisser quelque soit la position du gicleur.
J'ai monté les aiguilles 275, taille déterminée par approximation.
Les gicleurs seront réglés au plus pauvre (donc vissé à fond).
Remontage à blanc.
La synchro est réglée via les tendeurs fabriqués maison.
Le ralenti est ajusté par la tension sur les câbles.
Ce n'est pas terrible, mais c'est juste pour éviter de caler trop facilement.

Deuxième séance d'essai
11 mai 2015 - Roulage à lezennes

J'ai fait très court ...
Me suis fait jeter car la moto fait trop de bruit ....
Je pense que la méthode de mesure de bruit sur le circuit reste à valider ... mais bon ... ça sert à rien de râler ... on perd de l'énergie et du temps.

Retour à l'atelier.

Troisième séance d'essai
19 & 20 septembre à Carole aux Trophées Gérard Jumeaux 2015



Premier run :
J'ai monté les aiguilles 275, gicleurs affleurant le venturi
Le niveau de cuve est toujours réglé à 5mm sous le bas de l'alésage du venturi
Résultat : fonctionne très bien jusqu'à 5000 t/mn, après c'est compliqué,
On dirait bien que ça accélère quand je rends la main .... probablement trop pauvre
Je sors au 5ème tour ... manque un cylindre ... tiens donc .. le robinet de droite est fermé ... bizarre ....

Deuxième run :
Je monte les aiguilles 270 plus riches, gicleurs affleurant le venturi
C'est achement mieux ... voir terrible.
Un petit trou à l'accélération ou plutôt une hésitation, puis un ploff ... puis ça part gentiment ...
Et ça monte ... ça monte ... ça monte ...
Et ça tourne sur un cylindre ... grrrr ... je ferme le robinet avec le genou ... si ça continue va falloir que ça cesse ...

Troisième run :
Je descends les gicleurs d'un tour , donc plus riche.
Bofff ... moins bien en haut

Quatrième run :
Je monte les aiguilles 265 encore plus riche, gicleurs affleurant le venturi
Ça va pas du tout .. je sors au bout de trois tours

Cinquième run :
Je remonte les aiguilles 270, gicleurs affleurant le venturi. Ça marchait pas si mal .... pour faire une dernière petite série en me faisant plaisir

Au final, une fois l'hésitation passée, ça part gentiment à bas régime, ça fait un peu plus qu'enrouler ...
Puis arrivé à 5000 t/mn .... les enfers se déchainent
(enfin c'est un image pour dire que ça commence à pousser, ce n'est qu'un 500 cm3)
Il faut affiner mais avec ces derniers réglages, je ne dois pas être loin de la vérité.
Le petit trou en bas n'est pas forcément du à la richesse ... je documente ...

Trophées Gérard Jumeaux 2015
Séance de réglage avec l'aide de bons camarades.